Actualités

Actualités

 
Les actualités de la ville
Petite enfance

Et si vous deveniez assistante ou assistant maternel(le) ?

Et si vous deveniez assistante ou assistant maternel(le) ?

Parmi les multiples modes d’accueil pour les jeunes enfants, l’accueil individuel chez un(e) assistant(e) maternel(le) est le premier mode de garde des tout-petits en France.

770 000 enfants sont accueillis chez 296 000 assistant(e)s maternel(le)s.
Profession passionnante et en pleine évolution, si vous en faisiez votre métier ?

Comment devient-on assistant maternel ?

Pour pouvoir exercer, le futur assistant maternel doit obtenir un agrément du Conseil Départemental conditionné par la réalisation d’une formation de 120 heures divisée en 2 modules de formation :
• premier module à effectuer avant l’accueil du premier enfant
• second module à effectuer dans les trois ans suivant l’accueil du premier enfant.

L’assistant maternel travaille à son domicile, ce qui permet de concilier vie familiale et vie professionnelle. Il a aussi l’opportunité de construire son propre projet d’accueil et donc d’aménager l’espace comme bon lui semble.

Quelle rémunération ?

La rémunération varie de 350 € à 800 € environ par mois et par enfant. Cela dépend du contrat, à savoir le taux horaire et le nombre d’heures de garde mensuelles.
À cela s’ajoutent des indemnités d’entretien (matériel, frais énergétiques…) et de repas.
Les assistants maternels bénéficient d’un régime fiscal spécifique qui leur permet dans leur grande majorité d’être exonérés d’impôt sur le revenu.

Lors de l’obtention de l’agrément, une prime d’installation (pour l’achat du matériel) ainsi qu’un prêt à taux 0 % (pour les travaux) peuvent être octroyés par la CAF pour améliorer la qualité de l’accueil.

Rencontre avec Stéphanie, assistante maternelle à Menucourt

Stéphanie souligne que « c’est un chouette métier qui est gratifiant. Il est incroyable de voir les enfants grandir et de participer à leur épanouissement ».

Elle précise que c’est « un métier exigeant qui relève beaucoup de la vocation et de la passion ».

Il est en effet important de mûrir sa réflexion, de prendre le temps de « peser le pour et le contre » avant de se lancer comme l’ajoute Stéphanie.

Un accompagnement régulier

Bien que ce métier s’effectue en totale autonomie et à domicile, l’assistant maternel n’est pas seul dans son quotidien. Stéphanie nous indique que les professionnels de « la PMI (Protection Maternelle Infantile, service départemental) sont présents en cas de doute et apportent un soutien dans notre quotidien ».
Monsieur le Maire et l’équipe municipale, au travers des services proposés, sont aux petits soins avec les assistants maternels. En effet, le Relais Petite Enfance (RPE) organise des accueils jeux chaque semaine pour les assistants maternels et les enfants au sein des locaux de la Maison de la Petite Enfance.
Une fois par mois, le RPE propose des séances à la bibliothèque et des séances d’éveil corporel.
Afin de mieux accompagner les professionnels dans leur quotidien, le RPE programme des temps d’échanges et de réflexion avec l’appui d’intervenants extérieurs.
Parfois, ces temps sont plus ludiques (création d’un jardin sonore, atelier danse, médiation animale, éveil musical…).

Une aide municipale pour les parents

Afin de favoriser l’activité des assistants maternels et d’inciter les parents à choisir ce mode de garde, la ville de Menucourt, par l’intermédiaire du RPE, propose une aide financière en complément de l’aide de la CAF.

Besoin d’informations avant de se lancer ?

• Vous pouvez contacter le Relais Petite Enfance : 01 34 42 37 61 / rpe@menucourt.fr
• Des informations sont également à retrouver sur les sites suivants :
https://www.valdoise.fr/436-assistant-e-maternel-le-.htm
https://monenfant.fr/espace-assistants-maternels